Polynésie 1ère

Ori Tahiti : Tumata Robinson décorée de l'Ordre national du mérite

  • A.L., B.O.
  • Publié le 20 juillet 2016 à 15:30, mis à jour le 21 juillet 2016 à 11:23

La chef du groupe Tahiti Ora se verra remettre la médaille de chevalier de l'ordre national du mérite, jeudi à Punaauia. Une récompense pour cette grande dame du 'ori tahiti.

 

Tumata Robinson va être récompensée jeudi soir dans un grand hôtel de Punaauia. Elle se verra remettre par Maiana Bambridge, la médaille de chevalier de l'ordre national du mérite. C'est la récompense nationale la plus importante après la Légion d'honneur. Et c'est à sa troupe que la chef de Tahiti Ora dédie cette médaille...

La Dépêche de Tahiti

Tumata Robinson, le ‘ori Tahiti depuis 55 ans

 

Demain soir, Tumata Robinson se verra remettre, par Maiana Bambridge, la médaille de chevalier de l’ordre national du Mérite. Une récompense effectivement méritée pour cette grande dame qui a consacré sa vie à la danse et au rayonnement du ‘ori Tahiti à travers le monde.

Chef du groupe Tahiti Ora, professeur émérite de danse tahitienne, créatrice de costumes et de bijoux, cofondatrice du concours ‘Ori Tahiti Nui, Tumata Robinson est sur tous les fronts. Retour sur le parcours d’une artiste passionnée.

 

 

Née en 1954 d’un père américain, le navigateur William Robinson, et d’une mère sino- tahitienne, Philomène, Tumata Robinson suit des cours de danse dès l’âge de 7 ans, avec la célèbre danseuse et chef de groupe Paulina.

“À l’époque, il n’y avait pas d’écoles de danse. Il y avait des groupes de danse et parfois les chefs de groupe donnaient des cours de ‘ori Tahiti aux enfants. Mon père connaissait bien le compagnon de Paulina, qui était américain, comme lui. C’est comme ça que,mes sœurs et moi, nous nous sommes retrouvées à suivre des cours avec cette grande dame, chez elle”, se souvient Tumata Robinson.

C’est à l’âge de 12 ans qu’elle participera à son premier Heiva, au côté de Paulina. À 18 ans, elle fonde son premier groupe de danse.

“Le Tahara’a m’a demandé de former un groupe et de danser chez lui. C’est comme ça que tout a commencé. Je n’ai pas fait de grandes études et je n’étais pas du genre à me mettre dans la comptabilité ou à devenir infirmière. La seule chose que je savais faire, c’était danser. Ce qui est dommage, c’est que c’est le seul métier à Tahiti qui ne rapporte pas un rond, sauf si on ouvre son école de danse”, s’amuse-t-elle à raconter.

En 1998, Tumata Robinson s’associe au directeur artistique Teiki Villant et au chorégraphe Lorenzo Schmidt. Ensemble, ils fondent les Grands ballets de Tahiti.

“L’idée, c’était de créer un groupe de danse tahitienne avec une impulsion plus moderne. Nous voulions présenter une autre façon de danser le ‘ori Tahiti”, explique-t-elle.
Les spectacles des Grands Ballets de Tahiti voyagent à travers le monde et connaissent un vif succès auprès du public international.

Après neuf ans de collaboration, les fondateurs du groupe se séparent.

 

“Je vais continuer encore cinq à six ans”

 

“À ce moment-là, je ne pensais pas continuer la danse, mais un certain nombre de filles et de garçons qui étaient dans les Grands Ballets de Tahiti, et qui voulaient continuer à danser, m’ont sollicité pour que je monte un groupe”, explique-t-elle.

C’est comme ça que Tahiti Ora est né en mars 2008. Constitué de 15 artistes à l’origine, le groupe en compte aujourd’hui une quarantaine. En 2011, le groupe s’impose au Heiva i Tahiti avec son spectacle sur la légende de Marukoa et remporte le premier prix en catégorie professionnelle.

Puis, en 2014, rebelote. Tahiti Ora est à nouveau le grand gagnant du Heiva en catégorie hura tau avec son spectacle “Pifao, la malédiction”. Mais l’aventure du Heiva, pour Tumata Robinson, s’arrêtera là.

“Je ne suis plus du tout dans l’état d’esprit de repartir sur un Heiva. C’est très difficile de travailler avec deux tiers de la troupe que l’on ne connaît pas. Les costumes, les répétitions, faire le gendarme dans le parking, c’est beaucoup d’énergie, c’est éreintant. Je suis admirative de voir tous ces groupes qui participent au Heiva, chaque année. Cela représente un tel travail. Tout ça pour passer un seul soir sur scène. Tout le monde te voit, t’applaudit et après, c’est fini. À croire qu’on est un peu maso”, déclare-t-elle.

Si, pour le moment, participer au Heiva n’est pas sa priorité, Tumata Robinson reste bien occupée. Entre son école de danse qui compte aujourd’hui une centaine d’élèves, les tournées du groupe au Japon et en métropole et les shows hebdomadaires de Tahiti Ora à l’hôtel du Méridien, elle n’a pas le temps de s’ennuyer.

Depuis cinq ans, elle a également créé, avec la chef de groupe Manouche Lehartel, le grand concours de ‘Ori Tahiti Nui, un événement qui rassemble, chaque année, de plus en plus de danseurs du monde entier. Lors de la dernière édition, ils étaient d’ailleurs 70 à prétendre au titre de meilleur danseur.

Si la danse, c’est toute sa vie, Tumata Robinson, qui a dépassé la soixantaine, a conscience qu’il lui faudra un jour s’arrêter.

“Je vais continuer encore cinq à six ans, et en profiter pour faire de belles créations avec ma troupe. Mais il faut savoir s’arrêter avant d’entendre dire : ‘Elle aurait dû s’arrêter’. J’espère que je trouverai quelqu’un qui aura assez d’énergie et assez de courage pour continuer à diriger le groupe, car ce n’est pas une mince affaire. Il faut être dévoué, ne pas compter ses heures, travailler jour et nuit, et même le week-end. C’est beaucoup de sacrifice”, conclut-elle.

Tahiti Infos

FAA'A, le 18 février 2016 - Comme il est de coutume au fenua, François Hollande sera accueilli traditionnellement à l'aéroport de Tahiti-Faa'a, et ce sont les ballets de Tahiti Ora qui ont été choisis pour danser pour le chef de l'État français.


En effet, Roland Garrigou, le manager du groupe, confie : "Le Haut-commissariat a fait l'honneur de solliciter la troupe de Tumata Robinson aux fins de se produire dimanche soir, à 23 heures, lors de l'arrivée du président de la République française. Ce n'est pas moins d'une trentaine d'artistes de la compagnie qui effectueront une prestation".

De quoi lui donner du cœur à l'ouvrage, puisque François Hollande entamera le lendemain matin, dès 6h35, une journée marathon, en commençant par un dépôt de gerbe sur la tombe de Pouvana'a a Oopa, au cimetière de l'Uranie.

 

 

Les ballets de Tahiti Ora en tournée au Japon

JLa troupe de Tumata Robinson est actuellement au pays du Soleil-Levant afin d'entamer, ce dimanche, sa tournée 2015.


Plusieurs spectacles sont prévus dans les villes de Tokyo, Yokohama et Nagoya. Le producteur de Tahiti Ora au Japon (Tahiti Promotion) a, comme c'est le cas depuis quatre ans, préparé cet événement dans tous les détails en partenariat avec Air Tahiti Nui.

Au même moment, Video Prod sera sur place pour tourner un sujet sur Tahiti Ora et sur Moena Maiotui. La société de production réalisera par ailleurs un reportage sur une danseuse nippone de 'ori tahiti en pleine préparation pour la quatrième édition du Ori Tahiti Nui Competition qui aura lieu du 28 au 30 novembre, à l'hôtel Le Méridien Tahti et auquel elle participe.

 

‘Ori Tahiti Nui Compétition 2015 - Un concours qui ne cesse de grandir

Tumata Robinson et Manouche Lehartel organisent depuis 2012 la ‘Ori Tahiti Nui Compétition. Ce concours de danse tahitienne est ouvert aux danseurs et danseuses de toutes nationalités. L’édition 2015 voit une nouvelle avec le lancement du “First ‘Ori Tahiti World Championship”.

http://www.ladepeche.pf/Ori-Tahiti-Nui-Competition-2015-Un-concours-qui-ne-cesse-de-grandir_a7473.html

Lancée en 2012 par Tumata Robinson et Manouche Lehartel, la ‘Ori Tahiti Nui Compétition est un concours de danse tahitienne ouvert aux danseurs et danseuses de toutes nationalités, se présentant individuellement ou au titre des compagnies et des écoles de ‘ori Tahiti locales ou étrangères.
Cet événement n’a cessé de prendre de l’ampleur au fil des ans, au gré des nouvelles idées des deux fondatrices. Ainsi la première édition s’adressait aux solistes en ‘ote’a, la seconde a intégré le concours mehura avec des formations de cinq artistes et pour la troisième, l’année dernière, c’est un concours de ‘ote’a en couple ou en duo qui a été mis en place.
L’édition 2015 n’échappe pas à la règle et s’enrichit encore avec le lancement du “First ‘Ori Tahiti World Championship”.
“C’est un projet que nous avions depuis le début de l’aventure avec Tumata. C’était important de le concrétiser avant qu’un autre pays le fasse”, déclare  Manouche Lehartel.
Ce nouveau concours s’adressera cette année uniquement aux danseuses âgées de 18 à 35 ans, lauréates d’un concours ou Heiva local ou international. “Mais nous espérons l’ouvrir en 2016 aux concurrents masculins”, précise-t-elle.
Deux passages distincts sont prévus : le premier est en mehura, sur une musique instrumentale de deux minutes et le second est en ‘ote’a sur des percussions de deux minutes également. Les danseuses évolueront avec deux costumes, le premier de type mehura et le deuxième de type “solo”.
Les gagnantes 2015 des Heiva i Tokyo, Heiva i Paris, San José Tahiti Fête, Heiva i Honolulu, Heiva i Mexico, et ‘Arioi Compétition de Guadalajara sont exceptionnellement invitées par Air Tahiti Nui à venir participer à cette première édition.
Pour les organisatrices, la ‘Ori Tahiti Nui Compétition vise d’une part à développer le tourisme culturel et, surtout, à apporter un esprit de compétition qui fait défaut en Polynésie. “Il est essentiel d’entretenir cet esprit car sinon on va vite se faire dépasser. Il faut sans cesse progresser, repousser ses limites et prendre conscience du niveau à l’étranger. La dernière fois que j’ai été à Tahiti Fête, j’ai failli avoir une crise cardiaque tellement le niveau était bon. Tous les participants ou presque auraient pu concourir pour le titre de meilleur danseur au Heiva i Tahiti. Avant, on disait je suis le meilleur danseur à Vai’ete, je suis le meilleur danseur du monde. Mais cette époque est bien finie”, conclut Manouche Lehartel.

De notre correspondante C.Q.

 

Inscriptions

Il est possible de se préinscrire dès à présent à l’adresse suivante : oritahitinui@gmail.com ou tumata.robinson@mail.pf ou manouche@mail.pf .
Une permanence sera assurée au Méridien pour les inscriptions sur place les 26 septembre, 10 octobre, 24 octobre, 7 novembre et 21 novembre, de 9 à 14 heures.

Contact : tél. : 40.53.28.42. ou 87.75.63.89. Page Facebook : ‘Ori Tahiti Nui Solo Competition

Le programme complet de l’édition 2015

Du 28 au 30 novembre à l’hôtel Le Méridien Tahiti.
Le samedi 28 novembre (matin), salle Matisse, concours solo de la division jeune ou tama de 8 heures à 12 h 30, suivi de la remise des prix récompensant les trois finalistes de chaque catégorie (6/8 ans, 9/11 ans et 12/15 ans) et les plus beaux costumes.
Le samedi 28 novembre (après-midi), salle Matisse, concours mehura (en groupes de cinq artistes femmes, hommes ou mixte) qui débutera à 14 h 30, suivi de la remise des prix aux alentours de 17 heures.
Le dimanche 29 novembre (matin), salle Matisse, concours solo de la division adulte ou ‘arioi de 8 h 30 à 12 h 30.
Le dimanche 29 novembre (après-midi), salle Matisse, concours duo de 14 h 30 à 16 h 30.
Le dimanche 29 novembre, soirée de gala à la Plantation avec les prestations de tous les gagnants des divers concours et overall destiné à désigner la meilleure danseuse et le meilleur danseur des catégories ‘arioi.
Le lundi 30 novembre, salle Matisse,  de 18 h 30 à 21 h 30, First ‘Ori Tahiti World Championship.
Un petit village d’artisanat et d’animations est mis en place durant la compétition.

'Ori Tahiti Nui Competition : inscrivez-vous dès le 26 septembre

PUNNAUIA, le 25 août 2015 - Tumata Robinson et Manouche Lehartel ont convié la presse, ce matin au Méridien Tahiti, afin de présenter la 4e édition de la 'Ori Tahiti Nui Competition, qui aura lieu du 28 au 30 novembre. Vous pourrez vous inscrire dès le 26 septembre à ce concours de danse tahitienne ouvert aux danseuses et danseurs du fenua et de toutes nationalités.
http://www.tahiti-infos.com/Ori-Tahiti-Nui-Competition-inscrivez-vous-des-le-26-septembre_a135114.html



C'est dans une ambiance conviviale, autour d'un brunch, que Tumata Robinson et Manouche Lehartel ont présenté aux médias, ce matin, l'objectif de la 4e édition de la 'Ori Tahiti Nui Competition et du 1er 'Ori Tahiti Nui World Championship 2015. Cet événement créé par Tumata en 2012, très vite rejointe par Manouche, est un concours de danse tahitienne ouvert aux danseuses et danseurs de toutes nationalités, se présentant individuellement ou au titre des compagnies et des écoles de 'ori Tahiti locales ou extérieures à la Polynésie. Les deux organisatrices expliquent : "'Ori Tahiti Nui vise à soutenir la conservation, le développement, la promotion et la reconnaissance de la culture polynésienne sous toutes ses formes, en particulier la danse, la musique et l'artisanat d'art, en Polynésie et dans le monde."

Cette compétition internationale s'est enrichie au fil des années, Tumata Robinson souhaitant toujours mettre plus en avant les jeunes talents, mais aussi "développer le tourisme culturel". Ainsi, la 1re édition s'adressait aux solistes en 'otea (prestations de 1mn30 pour les jeunes et de 2mn pour les adultes), la 2e a intégré le concours "Mehura" ('aparima lent) avec des formations de cinq artistes (âgés de 16 ans minimum, prestations de 3mn30 à 5mn30), puis la 3e a incorporé le 'otea en couple ou duo (compétiteurs âgés d'au moins 16 ans, prestations de 2 à 3mn).

1st 'Ori Tahiti Nui World Championship

Le 'ori Tahiti prend son envol et traverse les océans. De plus en plus d'étrangers sont passionnés par la danse tahitienne et souhaitent partager leur passion avec les Polynésiens, mais aussi rivaliser avec eux. Depuis le début de l'aventure, 807 participants (dont 171 étrangers venus du Japon, des USA, d'Italie ou d'Australie) ont concouru à la 'Ori Tahiti Nui Competition et plus de 3 000 spectateurs se sont déplacés. Pour cette 4e édition, qui aura lieu les 28, 29 et 30 novembre dans la salle Matisse du Mérdien Tahiti, les journées d'inscriptions seront ouvertes les samedis 26 septembre, 10 octobre, 24 octobre, 7 novembre et 21 novembre.

Parallèlement à cet événement se tiendra le 1st 'Ori Tahiti Nui World Championship le 30 novembre, qui s'adresse, cette année, uniquement aux danseuses âgées de 18 à 35 ans, lauréates d'un concours ou Heiva local ou international. Les gagnantes 2015 des Heiva i Tokyo, Heiva i Paris, San José Tahiti Fête, Heiva i Honolulu, Heiva i Mexico, 'Arioi Competition de Guadalajara sont exceptionnellement invitées par Air Tahiti Nui. Les concurrentes seront départagées par un jury constitué de chefs de groupes renommés.


Le programme complet de l'édition 2015

Samedi 28 novembre, de 8h00 à 12h30 : concours Solo, division Jeune ou Tama
Samedi 28 novembre, de 14h30 à 17h00 : concours Mehura, groupes de 5 artistes (vahine, tane ou mixtes)
Dimanche 29 novembre, de 8h30 à 12h30 : concours Solo, division Adulte ou 'Arioi
Dimanche 29 novembre, de 14h30 à 16h30 : concours Duo
Dimanche 29 novembre, à partir de 19h00 : soirée de Gala avec tous les gagnants et concours "Overall" de la meilleure danseuse et du meilleur danseur des catégories 'Arioi

Lundi 30 novembre, de 18h30 à 21h30 : 1st 'Ori Tahiti Nui World Championship

Tahiti Infos

L'étoile Tahiti Ora a brillé de mille feux au Te Hura Nui

PUNNAUIA, le 21 août 2015 - Le groupe de danse Tahiti Ora vient de clôturer en beauté la 12e édition du Te Hura Nui, au Méridien Tahiti. La troupe de Tumata Robinson, qui présentait son nouveau spectacle "Tahiti 'Anapa", a brillé de mille feux en offrant des tableaux très colorés. La soirée a été marquée aussi par la remise des prix de la Meilleure danseuse et du Meilleur danseur du festival.


Beaucoup d'amoureux du 'ori Tahiti et tous les aficionados de Tahiti Ora attendaient avec grande impatience le nouveau programme de Tumata Robinson, présenté ce soir au Méridien Tahiti et qui sera à l'affiche de l'hôtel tous les vendredis. La troupe de la charismatique Tumata, co-fondatrice des Grands Ballets et gagnante du Heiva i Tahiti 2014, a livré une représentation à la hauteur de ses précédents spectacles. Celui-ci, intitulé "Tahiti 'Anapa", a été tout simplement grandiose.


"'Anapa" signifie "briller, scintiller comme une étoile", et on peut dire que le show dévoilé ce soir porte bien son nom ! Rouge, jaune, bleu, beige, orange… La trentaine d'artistes sous les feux des projecteurs a offert un festival de couleurs à un public venu nombreux découvrir cette avant-première rythmée aux sons des 'ukulele, des himene, des to'ere et autres percussions.

 

DES TABLEAUX ARC-EN-CIEL


Les nouvelles chorégraphies, menées par Moena Maiotui chez les vahine et Victor Teriitahi chez les tane, ont rivalisé de grâce et d'originalité. Quant aux costumes en végétaux et en coquillages, les spectateurs ont pu retrouver avec satisfaction la touche singulière de la formation : tenues pare'u splendides, more traditionnels, coiffes en nacre et en porcelaines, robes purotu de toute beauté, etc.

La soirée haute en couleur a été aussi l'occasion d’apprécier d’impressionnants danseurs du feu, puis de récompenser la Meilleure danseuse et le Meilleur danseur du festival. Et c'est Tahiti Ora qui a eu l'honneur de décerner les prix des Hura Vahine et Hura Tane à, respectivement, Hitiura du groupe Ori i Tahiti, et « Temaruitai » du groupe O Tahiti E, qui se sont distingués lors de cette 12e édition du Te Hura Nui. Cette fête culturelle, qui a prolongé pour notre plus grand plaisir la magie du Heiva i Tahiti, s'est achevée par un final de tableaux arc-en-ciel avec tous les « ta’ata ‘ori » invitant les spectateurs à les rejoindre sur le « tahua » sous un tonnerre d’applaudissements. En attendant le prochain rendez-vous en octobre, celui du Te Ahi Nui, le concours de la danse du feu!


 

Teva Teriitemoehaa, directeur de la restauration en charge des événements du Méridien
« Le concours de la danse du feu les 2 et 3 octobre »

« Cette 12e édition du Te Hura Nui s’achève en beauté avec Tahiti Ora et son nouveau spectacle, et toutes les soirées ont été magnifiques, magiques. Le prochain événement du Méridien aura lieu les 2 et 3 octobre, avec la 18e édition du grand concours du feu. Il s’agit d’élire le meilleur danseur de couteaux de feu qui participera l’année prochaine au championnat mondial à Hawaii. Rappelons que Joseph Cadousteau a déjà remporté le Te Ahi Nui et a été plusieurs fois champion du monde. Fin novembre, un autre concours, le ‘Ori Tahiti Nui, sera organisé par Tumata Robinson et Manouche Lehartel, lors duquel plusieurs groupes étrangers (Japon, Australie, Etats-Unis…) viendront avec leurs meilleurs danseurs. »


Radio 1

Le Te Hura Nui du Méridien Tahiti s’est achevé en beauté, vendredi soir, par un extrait du nouveau spectacle de la troupe de Tumata Robinson, Tahiti Ora.

Un spectacle qui ne sera visible qu’au Meridien Tahiti et dans des représentations privées.

Tumata Robinson affirme que, pour elle, le Heiva c’est bel et bien terminé !

La troupe de ori Tahiti réputée pour être la plus « bling bling » de Polynésie a présenté vendredi en avant-première un extrait de son nouveau spectacle intitulé Tahiti Anapa. Un titre soufflé par John Mairai et qui lui va comme un gant. Pour ce spectacle, la chef de troupe, Tumata Robinson, n’a pas souhaité suivre un thème particulier. Les tableaux se suivent et ne se ressemblent pas…

Tahiti Infos

TAHITI ORA sera en déplacement aux Samoa ( Apia ) du 27 avril  au 1er mai prochains


C'est en effet dans le cadre de l'inauguration officielle du nouveau Sheraton Hôtel and Bungalows que les 30 artistes de Tahiti Ora seront invités à se produire  sur le scénique de l'hôtel où ils seront d'ailleurs logés

- See more at: http://www.tahitiora.com/home__ia_ora_na#sthash.FjIMsrxS.dpuf

TAHITI ORA sera en déplacement aux Samoa ( Apia ) du 27 avril  au 1er mai prochains


C'est en effet dans le cadre de l'inauguration officielle du nouveau Sheraton Hôtel and Bungalows que les 30 artistes de Tahiti Ora seront invités à se produire  sur le scénique de l'hôtel où ils seront d'ailleurs logés

- See more at: http://www.tahitiora.com/home__ia_ora_na#sthash.FjIMsrxS.dpuf

TAHITI ORA sera en déplacement aux Samoa ( Apia ) du 27 avril  au 1er mai prochains


C'est en effet dans le cadre de l'inauguration officielle du nouveau Sheraton Hôtel and Bungalows que les 30 artistes de Tahiti Ora seront invités à se produire  sur le scénique de l'hôtel où ils seront d'ailleurs logés

- See more at: http://www.tahitiora.com/home__ia_ora_na#sthash.FjIMsrxS.dpuf

TAHITI ORA sera en déplacement aux Samoa ( Apia ) du 27 avril  au 1er mai prochains


C'est en effet dans le cadre de l'inauguration officielle du nouveau Sheraton Hôtel and Bungalows que les 30 artistes de Tahiti Ora seront invités à se produire  sur le scénique de l'hôtel où ils seront d'ailleurs logés

- See more at: http://www.tahitiora.com/home__ia_ora_na#sthash.FjIMsrxS.dpuf